Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/03/2009

Quelles opportunités face à la crise ?

projet4_fiche.jpgAFEM Association des femmes chefs d’entreprise du Maroc, est une association indépendante créée le 28 septembre 2000 afin d’offrir aux femmes Chefs d’entreprises un cadre leur permettant de :

Contribuer à l’essor de l’économie nationale, par une plus grande implication dans le débat économique et social
Participer dans les prises de décisions orientant la vie économique du pays
AFEM regroupe à ce jour 350 membres
AFEM est constituée de femmes qui dirigent des sociétés morales: SA, SARL, SNC.

Cette association organise une conférence sur le thème "Quelles opportunités face à la crise ?" le 14 mars 2009 au Sofitel d'Agadir

8:30 – 9:00 Café d’accueil et enregistrement
9:00 – 9:30 Ouverture
Mme Bouthayna Iraqui-Houssaini, Présidente AFEM : Introduction

M. Aziz Akhennouch, Ministre de l’agriculture et de la pêche ; Président de la Région « Souss Massa Drâa ».
M. Mohamed Réda Chami : Ministre de l’industrie, du Commerce et des nouvelles technologies.
M. Rachid Filali, Wali de la Région « Souss Massa Drâa ».

Nos partenaires étrangers

Mme Elisabeth Millard : Consul Général des Etats Unis au Maroc « MEPI ».
Mme Martina Bennett : MENA Businesswomen’s Network. Avancées et perspectives « Vital Voices »
Mme Leila SBITI : responsable programme ANIMA: Ministére de l’industrie, du Commerce et des nouvelles technologies. Programme « Invest in Med »

10:00 Pause Café
10:15 – 12:00 Plénière


Modératrice : Mme Wassila KARA IBRAHIMI « Créer mon entreprise ou attendre la fin de la crise ? »


M. Hamid Benlefdil, Directeur du CRI du « Grand Casablanca ».
Mme Souad Doumiri, Vice présidente de l’AFEM, chargée de la création d’entreprise.

Tendances mondiales face à la crise financière.

Mme Kay Thompson, Président TSG International
Mme Pamela Millar, Président Bridgemakers Consulting
Mme Nancy Kamel,
Mme Latifa ECHIHABI : Directeur ANPME : Ministère de l’industrie, du Commerce et des nouvelles technologies. Promotion de la PME au Maroc

12:00 – 14:00 Déjeuner Thématique
14:00 – 15:30 Atelier 1


Recentrer son business pour s’adapter à un marché en mutation.

Mme Kay Thompson, Président TSG International.
M. Ahmed Laaboudi : Directeur du centre Marocain de Conjoncture (Pressenti).
Témoignages : Femmes chefs d’entreprise jordanienne et Marocaine

15:30 – 17:00 Atelier 2
Dépasser ses propres frontières, pour une vision Géoéconomique.


Mme Pamela Millar, Président Bridgemakers Consulting.
M. Youssef Tazi, représentant du cabinet Mc Kinsey.

17 :00 Pause café
17:30 – 19:00 Atelier 3
Croissance et investissement dans un climat incertain.


Mme Nancy Kamel, Président d’une institution financière américaine.
M. Khalil Azzouzi : Directeur du fond d’investissement Dayam : Capital risque.


Dîner de Gala à Shem’s Ayour à partir de 20H30

Téléchargez ici la fiche d'inscription !

10/03/2009

Vers la fin du planning familial ?

6a00e553a78b5688340111683b4c69970c-800wi.jpgL’annonce de la baisse des subventions étatiques pourraient entraîner la fermeture d’un tiers des quelque 70 associations départementales du Mouvement français du Planning Familial.

Comment en sommes-nous arrivés là ? Comment est-il possible de voir une telle institution qu’est le Planning Familial annoncer que ses portes vont fermer ? Comment ne pas crier au scandale ?

145eee23bd.jpgUn peu d’histoire :

Il faut remonter en 1956 pour comprendre les prémisses du planning familial. En 1956, l’association « Maternité heureuse » se crée. Elle a pour principal objectif de proposer la contraception en France et de faire modifier la loi de 1920 qui l'interdit et ainsi de limiter le nombre d’avortement clandestin. Quatre ans plus tard, le nom de l’association est modifié, au cours d’une assemblée générale. Désormais apparaît le sous-titre "Mouvement français pour le Planning Familial ". En 1961, dans l’illégalité la plus totale, les premiers centres d’accueil s’ouvrent au public. Chacun de ces centres révèlent l’étendue de l’ignorance concernant les comportements et les pratiques sexuels. En 1971, le planning familial est agrée mouvement d’éducation populaire. Chaque lieu d’accueil est plus qu’une nécessité, c’est un lieu de santé publique. A l’issue du Congrès de 1973, le planning décide de pratiquer illégalement des interruptions de grossesse pour créer un état de fait face à l'inertie générale persistante. Cinq ans après le vote de la loi autorisant la contraception, les décrets d'application paraissent enfin au Journal Officiel.
L’histoire du Planning Familial va de paire avec l’histoire du droit des femmes. Il est le lieu des libertés difficilement acquises. Depuis 1956, il symbolise les luttes en proposant une "qualité d'écoute et de transmission générationnelle de femmes".

Fin de subventions :

A l’annonce de la réduction de 42% du montant au conseil conjugal et familial, le 29 janvier dernier, le planning Familial a mis en place une pétition pour "défendre le droit à l'information, à l'éducation à la sexualité pour tous". Réaffirmant ainsi sa mission de service public (qu’il exerce depuis plus de cinquante ans), il montre que plus d’un tiers de ses associations vont devoir fermer et qu’en 2010, l'enveloppe budgétaire sera purement et simplement supprimée. Quels seront les impacts d’une telle décision ? Comment une telle chose peut-elle se produire envers une mission pour le service public ?

medium_anatole_bachelot.jpgLe financement de l'Etat couvre à peine un tiers du coût réel de l'activité des établissements d'information de consultation et de conseil familial (EICCF). En 2007, la somme allouée représentait seulement 1,3 million d'euros. "Cette subvention reste une aide pour le fonctionnement des associations, précise Geneviève Courand, trésorière au Planning Familial, mais n'est pas suffisante".
Chaque association touche 8 euros par heure de permanence. L'enveloppe 2009 est calculée en fonction de ce volume horaire de travail effectué en 2008. Ce qui n'est guère rassurant pour le paiement des salaires des conseillers conjugaux en 2010. "Est-ce ainsi que l'Etat conçoit sa mission de service public ?", s'indigne Françoise Laurant, présidente du Planning familial. N’est-ce pas, en effet, le rôle de l’Etat que de veiller (depuis les décrets d'application de la loi Neuwirth en 1967), sur l'éducation à la vie, au droit à la sexualité pour toutes les femmes, en aidant financièrement les associations agréées ?

les-bureaux-de-dieu_calire-simon_081113113221.jpgEn 2008, Claire Simon a sorti le film les bureaux de Dieu. Au cœur de ces bureaux du planning familial, nous suivons les histoires croisées de ces femmes (jeunes et moins jeunes), des conseillères également. Chacune donne les informations nécessaires pour vivre une liberté sexuelle. Sexualité, IVG, contraception, violences, tous les thèmes sont abordés par les conseillères du planning. Dans les bureaux de Dieu : on rit, on pleure, on est débordées. On y danse, on y fume sur le balcon, on y vient, incognito, dire son histoire ordinaire ou hallucinante.
Quelque 420 salariés sont mobilisés sur "l'information, l'accueil, l'écoute, l'éducation à la sexualité" et reçoivent environ 450 000 personnes chaque année. Une mission sur la contraception que la ministre de la Santé, Roselyne Bachelot jugeait encore prioritaire en 2007.

Accédez au site du Planning Familial en cliquant ici !

Signez la pétition en cliquant là !

Source : Maryse Wolinski