Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/05/2010

C. R. CONFERENCE DU 19 MAI 2010

   Femmes 3000 entier.png FEDERATION    AQUITAINE 

       St Jean Pied de Port     -       Vallée de Baïgorri

 

 

 COMPTE RENDU - CONFERENCE DU 19 MAI 2010 -  à  UHART CIZE

  Avec Mesdames Dominique DUGUET- Histoire Maritime Basque

                            Béatrice ELISSALDE  - Marin pêcheuse

pêche_2.jpg

 Dominique DUGUET présente l'association ITSAS BEGIA (l'œil de la mer) dont elle est la trésorière.

Association crée en 1981 qui fêtera ses 30 ans en 2011.

 L'association compte 140 membres, tous passionnés d'histoire et de mer.

Leur but : - à partir de modèles réduits que les membres réalisent, bâtir tous les ans 1 bateau en bois.

-    participe au festival des plus beaux bateaux en Bretagne

- participe aux expositions, fait de la pédagogie (à Ustaritz, sur la baleine -    transmission de mémoire, , Il y a quelques  interventions en milieu scolaire . Toutefois, il est remarqué et regrettable qu'au Pays Basque Intérieur, cette association ne soit pas connue par les enseignants qui seraient demandeurs.

 - histoire de St Jean de Luz liée à la pêche, à la baleine, puis à la morue.

Un savoir faire évolutif en fonction des différentes sortes de pêches- Terre-Neuve, Canada, puis pêche côtière : sardines etc.....

Pour la transformation du poisson, installation de fours sur le bateau.

Les chaloupes à voile ont fonctionné jusqu'en 1920. Jusqu'à l'arrivée de la vapeur.

Les pêcheurs enrôlaient les enfants sur les bateaux : ils y faisaient leur vie, sont

attachés à leur identité basque.

 Beaucoup d'archives et projets de travail pour le Musée Maritime.

L' association se plaint  du manque d'écoute, du manque de volonté politique pour maintenir cette mémoire : il n'y a pas de monument dédié aux marins morts en mer à St Jean de Luz.

Quelles sont les villes susceptibles d'accueillir un futur musée ?   Pas d'étude de faisabilité faite.

Fond européen pour la pêche ; l'association prépare le concours avec la filière pêche

- projet ouvert etmultidisciplinaire (enfants, professionnels etc....)

                                                                                                          

Comment faire le deuil de toute une vie de pêche ? pour continuer à vivre (exemple du modélisme).

Travail avec l'ICB. : Témoignage des anciens pêcheurs,

Travail en lien avec le musée de la mer, le musée basque de Bayonne.                  

L'association manque de moyens et ne se sent pas reconnue sur place. Malgré tout,

Petite subvention de Conseil Général 2000€

La discussion confirme que St Jean de Luz ne s'intéresse ni à la pêche, ni aux pêcheurs.

 Béatrice  ELISSALDE  -  

A 30 ans, après une maternité, repart à l'école des pêches ( l'appel de la mer)

1er diplôme de matelot - est allée chercher un bateau au Portugal

2ème embarquement - travail en équipage

A choisi la ligne - 2 ans sur le Marmar qu'elle rachète, pour mener sa vie de famille et garde le bateau  5 ans.   Elle le laisse en 2009 en ligne de casse (trop cher).

Pêche - la dorade royale, le merlu. De nuit à 3 h du matin et de jour. (le poisson est nettoyé et mis dans la glace sur le bateau.

Plusieurs pêcheurs ont choisi la vente directe en raison des prix bas de la criée.

Vers 1970, arrivée des pélagiques installés au port d'Hendaye.

Les chaluts pélagiques travaillent à 2 bateaux avec des ouvertures qui interdisent à tous les poissons de s'échapper. Des espèces ont, de ce fait, complètement disparu.

Il ne reste que deux bateaux de ce type, car le tonnage a diminué et n'est plus rentable pour ce type d'exploitation.

 Le Port de ST Jean de Luz - Ciboure est un lieu important pour les marins.

Réalité d'aujourd'hui -  moins de pêcheurs, moins de poissons.

Rumeur de création d'un port touristique.

La conscience du soutien est réelle mais le soutien manque.

Le thon rouge : enquête sur les abus commis par les pélagiques Il faut le protéger

Béatrice Elissalde  prépare un brevet pour une autre pêche (la langouste en Corse) avec un contrat.   Elle pêche seule

Projet avec la coopérative des pêcheurs, pour la vente en direct, la préparation, etc....

L'attachement à cette pêche artisanale se manifeste par le contact avec les clients qui viennent acheter le poisson en direct et demandent des nouvelles de l'avenir des pêcheurs.

Des décisions politiques devraient être prises pour cela, mais rien ne se passe.

Pour acheter le poisson en direct - LOGICOOP  -  05 59 47 08 73

Les commentaires sont fermés.