Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/05/2014

Portrait de Brigitte Kieffer, femme de science

Brigitte KIEFFER.jpg

Brigitte Kieffer, neurobiologiste, est directrice scientifique du Centre de recherche de l'Institut Douglas, à Montréal, professeure à l’université de Strasbourg et directeur d’une équipe à l'Institut de génétique et de biologie moléculaire et cellulaire, à Illkirch.

 

Ci-dessous son portait, par Isabelle Bourdial (email)

Si vous vous êtes récemment rendue à Paris-Charles de Gaulle ou à Orly, vous avez peut-être croisé son regard. Sa silhouette altière, son visage grave et serein qu'encadrent de longues mèches poivre et sel auront immanquablement retenu votre attention. Son portrait, exposé en grand dans les aéroports parisiens, prend place dans une exposition consacrée aux cinq lauréates du prix L'Oréal-UNESCO pour les Femmes et la Science. Brigitte Kieffer vient en effet de recevoir cette récompense prestigieuse qui distingue chaque année cinq femmes scientifiques, une par continent. L'édition 2014 met ainsi à l'honneur une grande neurobiologiste française, à l'origine d'une découverte qui a révolutionné la recherche sur les mécanismes de la douleur et des addictions. Cette chercheuse d'exception revient volontiers sur son parcours, et répond sans détour à nos questions. Enfant, éprouvait-elle de l'attirance pour les matières scientifiques? Elle se reconnaît une inclination naturelle pour les sciences, mais évite de parler de vocation et avoue en toute simplicité qu'elle n'avait aucune idée de ce qu'était un chercheur.

Lire la suite

27/12/2013

Maria-Luisa de CONTES (Espagne), lauréate du trophée Entrepreneuriat responsable. Edition 2013 des Trophées Femmes 3000

Photo Daniele Taulin-Hommell (11).jpg

Le Trophée Entrepreneuriat responsable de l'édition 2013 des Trophées Femmes 3000 a été attribué à Maria-Luisa de CONTES, Française installée en Espagne, pour la mise en place, en 2010, de la plateforme de collaboration « Forum des femmes Dialogo » au sein de l’association d’amitié hispano-française Dialogo. Composé de femmes provenant de différents secteurs (juridique, entrepreneurial, diplomatique, scientifique, politique, universitaire, etc.), le Forum des femmes Dialogo contribue à faciliter les relations de coopération entre les deux pays.

Découvrez le portrait de Maria-Luisa de Contes par Isabelle Bourdial

Maria-Luisa de Contes, citoyenne du monde

Son histoire avec la France commence en 1973. Cette année-là, Maria Luisa de Contes se voit proposer par sa marraine, qui veut fuir le régime franquiste, de l'accompagner dans son exil. « Je n'ai pas hésité», se souvient la lauréate du Trophée Femmes 3000. « C'est ainsi que j'ai quitté l'Espagne pour venir vivre à Paris. J'avais 19 ans. Pourquoi la France? C'était le pays de référence à la fois en matière de démocratie et de culture.» Car Maria Luisa de Contes est la filleule de la duchesse de Medina Sidonia, plus connue sous le nom de Duchesse rouge, Grande d'Espagne qui fit de la prison pour s'être s'opposée à Franco. Une fois installée, elle s'inscrit à l’Université Panthéon-Assas pour suivre ses études de droit, tout en poursuivant des études de droit espagnol à l’UNED (Université Nationale d’études par correspondance).

Crédit photo : Danièle TAULIN HOMME

Lire la suite

26/12/2013

Marie-Luce PARIS (Irlande), lauréate du trophée Initiatives Culturelles. Edition 2013 des Trophées Femmes 3000

Marie-Luce PARIS CP.jpg

Le Trophée Initiatives Culturelles de l'édition 2013 des Trophées Femmes 3000 a été attribué à Marie-Luce PARIS, Française installée en Irlande,  pour la mise en place (dès 2005), le pilotage et aujourd’hui le conseil pédagogique de deux programmes universitaires de l’University College de Dublin, qui intègrent l’apprentissage du droit français (droit substantiel et terminologie) et celui de la langue française dans les études de droit irlandais :

● le Bachelor of Civil Law with French Law (BCL Law with French Law)

● et le Bachelor of Civil Law/ Maîtrise (BCL/M).

L’objectif de ces deux programmes est de former des étudiants bilingues ayant une double culture juridique, celle de common law et celle de droit civil, les rendant ainsi capables de travailler à l’international et particulièrement en milieu européen (institutions de l’Union européenne et du Conseil de l’Europe).

Découvrez le portrait de Marie-Luce Paris par Hélène Delmotte

Marie-Luce Paris, europtimiste !

Marie-Luce Paris le reconnaît d’emblée : « il n’est pas fréquent de voir des jeunes femmes voyager comme je le fais ». 

Après avoir grandi à Fontenay-le-Fleury, près de Versailles, elle ressent, dès l’université, l’envie de partir à l’étranger. « Au départ, je voulais suivre mon mari. Issu d’une famille qui a des attaches partout dans le monde, il a toujours eu envie de partir à la découverte du monde », confie-t-elle. Finalement, ce sera lui qui suivra Marie-Luce à Dublin en octobre 2000.
Cette année-là, alors qu’elle effectue des recherches à l’Académie de droit public européen en Grèce, l’University College de Dublin lui propose d’enseigner le droit dans le cadre du programme « Bachelor of civil law with French law ». « J’étais seconde sur la short list car trop jeune pour le poste. Mais celle qui avait été recrutée s’est désistée », explique-t-elle. Elle assurera quelques années plus tard la mise en place, le pilotage et le conseil pédagogique d’un second programme, le « Bachelor of civil law/Maîtrise », un double diplôme qui donne un équivalent master. 

Lire la suite

25/12/2013

Nathalie DAVID (Roumanie), lauréate du trophée Équité. Edition 2013 des Trophées Femmes 3000

Photo Daniele Taulin-Hommell (5).jpg

Le Trophée Équité de l'édition 2013 des Trophées Femmes 3000 a été attribué à Nathalie DAVID, Française installée en Roumanie, pour son initiative CASIOPEEA, association créée en 2010 dont la mission est la sensibilisation des hommes, des femmes et des jeunes filles au dépistage précoce du cancer du sein.

Pour ce faire, CASIOPEEA organise régulièrement une course et une marche permettant de remettre à chaque adulte inscrit un voucher pour une échographie mammaire gratuite et d'offrir, à partir des fonds collectés le jour de la course, des prothèses aux femmes ayant subi une ablation du sein.

Ci-dessous son portrait par Fabienne Prévot

Nathalie David, une femme en marche

Cassiopea est une  constellation porteuse d’espoir, mais aussi   symbole de combat : toute une histoire. « Nous qui sommes en bonne santé, ne pouvons-nous pas donner un peu de temps et d’argent à ceux qui sont malades ?» C’est par ces mots que Nathalie David exprime ce qui la motive et les défis à relever.

Crédit photo : Danièle TAULIN-HOMMEL

Lire la suite

10/10/2013

Les beaux combats des femmes de Djerba. Djerba Entreprenariat au Féminin , 08/2013

Les beaux combats des femmes de Djerba

Par Marie-Georges Fayn

 

Elles s’appellent Sonia, Corinne, Maha, Isabelle, M’barca, Chiara et Besma. Signes distinctifs, elles sont dirigeantes d’entreprise, djerbiennes de naissance ou d’adoption et ont accepté de répondre à l’invitation d’une française venue passer ses vacances familiales pour la 1ère fois à Djerba. Ne se satisfaisant pas de la formule autarcique proposée par son « hôtel club all inclusive » Marie-Georges a voulu entrer en contact avec les habitants du seul pays au monde à avoir connu une révolution sage. Pour créer ce lien, elle a fait appel à la radio libre locale, Ulysse FM afin d’entrer en relation avec les personnes dont elle se sent la plus proche, les femmes en situation de responsabilité ; elle-même étant à la tête d’une agence de communication en France. Sa requête bien qu’exotique a reçu un accueil très favorable de la part de Kamel Henchiri, directeur d’Ulysse FM qui partage la même conception des médias à la fois organes d’information et créateurs de liens. Pour lui, les  touristes, principale source de revenus de l’île, ont plus à apporter que leurs devises. Ils doivent être considérés comme des gisements de talents, de savoirs, d’initiative qui peuvent enrichir Djerba à condition de bien préparer leur venue. Voilà pourquoi il a volontiers connecté la vacancière à une association qui promeut une citoyenneté généreuse : Djerba Solidarity and Development* présidée par Taha Bouchaddakh, professeur de français, attentif et engagé dans de nombreux projets humanitaires et écologiques.

Et c’est ainsi que le 13 août 2013, journée de la fête des femmes à Djerba, se tenait la 1ère conférence de Djerba : Entreprenariat au Féminin. Autour d’un café, 7 femmes accompagnées d’Imen, journaliste à Ulysse FM et d’Amel étudiante en architecture, expliquaient à une française toute ouïe comment elles avaient  traversé la révolution de 2011. Elles ont confié leurs espoirs et leurs craintes et imaginé de possibles pistes de coopération. Paroles de femmes…

Lire la suite

03/06/2013

Café Opéra de Bordeaux| Femmes 3000 Gironde | 04/07 19h30 | Venez rencontrer Maguy MARUEJOULS, Attachée Parlementaire - Présidente de l'URCIDFF Aquitaine

 

 INVITATION

Chères amies, chers amis

Venez rencontrer Maguy MARUEJOULS

Attachée Parlementaire - Présidente de l’URCIDFF Aquitaine

Le JEUDI 04 JUILLET 2013

à partir de 19h30

Au « Café Opéra »

Grand Théâtre de Bordeaux - Place de la Comédie 


Maguy Maruejouls a travaillé pendant plus de 15 ans au Conseil général de la Gironde où elle a occupé différents postes dans le secteur social : Assistante sociale en milieu rural, Directrice Adjointe du CCAS de Libourne, Animatrice de commission locale d’insertion dans le cadre de la mise en place du RMI à Cenon, Responsable du Centre Médico-Social de Floirac.

En 1992, elle devient présidente du CIDFF Libourne et membre fondatrice du Boulevard des potes. En 1995, elle obtient sa Maîtrise de sociologie et en 1997, elle décide de changer d’orientation en devenant attachée parlementaire, fonction qu’elle occupe toujours actuellement.

Depuis 2001, elle siège au Conseil Economique et Social Régional d'Aquitaine (CESR) au titre de Présidente de l’Union Régionale des Centres d’Information sur les Droits des Femmes et des Familles (URCIDFF Aquitaine).

Féministe assumée, Maguy Maruejouls définit sa démarche comme une approche progressiste où l’engagement professionnel et le militantisme associatif se sont rejoints dans une prise de conscience des inégalités sociales et des inégalités de genre qui l’ont amené à promouvoir l’égalité femme/homme comme une valeur centrale de notre pacte républicain.

L’amélioration de la condition des femmes est le combat de sa vie.

 Nous vous attendons nombreux et nombreuses. N’hésitez pas à venir avec vos amis et à faire circuler l’invitation. Avec toute notre amicale attention.

  Je m'inscris | J'adhère à Femmes 3000

15/05/2013

Ces femmes qui font l'Europe (5) : Interview Roza THUN, eurodéputée polonaise : « L’Europe, c’est nous ! »

Bando Ces femmes qui font l'Europe v2.jpg

Roza Thun, eurodéputée polonaise : « L’Europe, c’est nous ! »»

Interview réalisé par Fabienne PREVOT (email)

Roza Thun.jpgUn marché commun à construire, des jeunes à  motiver, Roza Thun, eurodéputée impliquée depuis longtemps dans le processus d’avancée de l’Europe, a bien conscience du chemin restant à parcourir.

Elle a grandi dans un pays communiste, la Pologne, derrière le rideau de fer, et ne pensait pas un jour être libre. Dès les années 1970,  elle œuvre contre le gouvernement en place. Elle devient ainsi porte-parole du comité des étudiants de Solidarność (SKS) et collaboratrice du Comité de défense des ouvriers (KOR) (1977-1980).

Une militante polonaise pour la construction européenne

Après le changement de régime, elle revient en Pologne et devient directrice générale puis présidente de la Fondation polonaise Robert-Schuman (1992-2005). De 2005 à 2009, elle dirige la représentation de la Commission européenne en Pologne. Elle est membre du Parlement européen depuis 2009. Elle est élue le 26 novembre 2011 vice-présidente internationale du Mouvement européen4. Au sein du parlement européen, elle est très impliquée dans la commission « Marché intérieur et protection des consommateurs ».

Pouvez-vous me parler de votre poste et des responsabilités qu’il induit ?

Je suis députée Européenne depuis 2009 après avoir été résidente de la représentation de la Pologne à l’Europe. Je suis aujourd’hui présidente de la commission du  marché intérieur et de la protection des consommateurs. J’ai  choisi cela car c’est concret, le résultat de mon travail est perceptible par les citoyens dans leur vie quotidienne.

europe2.JPGEn plus, il est important pour moi  que chacun comprenne le rôle effectif des institutions Européennes. Aujourd’hui, on a l’impression encore trop souvent - et à tort - que l’Europe est très éloignée des préoccupations des citoyens au quotidien et sur le terrain.

Le plus difficile est la communication. La preuve ? Les gens disent de l’Europe  « c’est eux !», moi j’aimerais qu’ils arrivent à dire « c’est nous !», qu’ils comprennent que c’est bien eux qui  constituent ce continent et sa richesse.

L’Europe, c’est effectivement nous tous, nous pouvons tous la changer. Il est possible, à  travers ses élus, d’influencer notre vie quotidienne.

Lire la suite

01/05/2013

Ces femmes qui font l'Europe (4) : Danièle Jourdain-Menninger, présidente de la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie

Bando Ces femmes qui font l'Europe v2.jpg

Interview de Danièle Jourdain-Menninger, présidente de la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie : « En Europe centrale ou orientale, les drogues licites restent encore peu évoquées »

Interview réalisé par Hélène DELMOTTE (email)

DJM 2 couleur.jpgDanièle Jourdain-Menninger, énarque de formation, a travaillé dans plusieurs cabinets ministériels, dont celui de Lionel Jospin, de 1997 à 2002. Inspectrice générales des affaires sociales, elle a signé de nombreux rapports, dont « Prostitutions : les enjeux sanitaires » (décembre 2012) ou « Evaluation de la prise en charge du diabète » (juin 2012). Elle préside depuis septembre dernier la Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (MILDT).

Quelles sont vos actions prioritaires à la tête de la MILDT ?

DJM : Le Premier ministre m’a demandé de privilégier une conception élargie de la prévention tout en menant une politique intégrant l’ensemble des substances psychoactives ainsi que l’addiction aux jeux et à Internet. J’insisterai aussi sur les risques du tabac, de l’alcool et des nouvelles drogues de synthèse. Par ailleurs, des politiques ciblées en direction de certaines populations, dont les femmes enceintes, seront mises en œuvre. En ce qui concerne la lutte contre le trafic, je veillerai à une coordination renforcée des actions des ministères régaliens afin de susciter des réponses à la hauteur des enjeux. Il importe de  créer le bon équilibre entre l’application de la loi, la prévention et le soin, car tous ces champs sont complémentaires dès lors que l’on sait où mettre le curseur. Pour mettre en œuvre ces priorités, la MILDT travaille avec les ministères concernés à l’élaboration du plan triennal de lutte contre la drogue et la toxicomanie qui sera présenté fin juin.

Qu'est-ce que le groupe Pompidou ?

DJM : Cet organe intergouvernemental du Conseil de l’Europe, créé en 1971 à l'initiative du Président Georges Pompidou, contribue au sein de la Grande Europe, à l'élaboration de politiques de lutte contre la toxicomanie, multidisciplinaires, innovatrices, efficaces et basées sur des connaissances validées. Cherchant à relier les politiques, la pratique et la recherche scientifique, il est un forum multidisciplinaire où les responsables politiques, les professionnels et les chercheurs échangent des idées et des informations sur les divers problèmes posés par l’abus et le trafic des stupéfiants. Depuis novembre 2010, c’est la France et donc le (la) président(e) de la MILDT qui préside ce groupe.

Lire la suite

15/04/2013

Ces femmes qui font l'Europe (3) : Annie HOUTMAN, Chef de la Représentation de la Commission Européenne en France : « Ayons confiance en l’Europe »

Bando Ces femmes qui font l'Europe v2.jpg

Annie HOUTMAN, Chef de la Représentation de la Commission Européenne en France : « Ayons confiance en l’Europe »

Annie HOUTMANN 1Interview réalisé par Fabienne PREVOT (email)

C’est depuis le 1er septembre 2010 qu’Annie HOUTMAN occupe la fonction de Chef de la Représentation de la Commission Européenne en France. Diplômée en sciences mathématiques, elle possède un doctorat en statistiques ainsi qu’une expérience universitaire et professionnelle d’envergure internationale, dans les domaines de la recherche, de l’économétrie, des mathématiques et des statistiques.

Son parcours au niveau des institutions américaines débute en 1985, date de son entrée à  la Commission Européenne. En 1999, elle rejoint le cabinet de Romano PRODI, Président de la Commission, et devient en 2001 son chef de cabinet adjoint.

Quel est le rôle précis de la Représentation de la Commission Européenne en France ?

Nous sommes l’œil, l’oreille et la bouche de la Commission en France, et réciproquement. Notre  avantage est d’être proche du terrain et donc des citoyens, de leurs attentes, de leurs besoins. Nous sommes aussi le point de contact direct avec les politiciens et la presse.

Nous avons 3 missions principales :

Lire la suite

09/10/2012

Suzy GOSSOT Coprésidente de la Délégation Femmes 3000 Côte Basque à l'Honneur

boxe,femmes3000,galaSuzy GOSSOT, Coprésidente Femmes 3000 mais aussi Présidente du ComitéBoxe, Gala, femmes3000 Départemental de Boxe des Pyrénées-Atlantiques, a organisé un gala de neuf combats en collaboration avec la mairie, le Casino, les commerçants et artisans de Salies-de-Béarn. A l'issue des combats, une soirée très réussie, Monsieur Claude SERRES-COUSINE  le Maire de Salies-de-Béarn devait remettre à: 

Suzy GOSSOT, la Médaille d'Honneur de la ville de Salies-de- Béarn.

médaille, décoration, maire, salis de béarn, Gossot